Après son papa, c’est Bambi qu’on essaie de tuer…

Rangez vos katanas, vénérables disciples du dojo, promis, je ne ferais plus d’allusion à ce passage tragique du WaltDisney qui a traumatisé votre enfance…

Bambi, aujourd’hui n’est pas un faon titubant. Bambi est une ado désabusée qui d’une main traine un marmot proche de la débilité et de l’autre appuie sur la gachette de son calibre pour éloigner le chalant trop curieux. Bambi et sa dégaine de traîne savate ne fait pas de sentiment, en a t elle seulement des sentiments ? Sa mission: ramener ce morveux qu’elle traine en laisse « aux vieux », elle leur doit bien ça…
Bambi, en est à son 4ème tome paru en France (sur 6 au total), je n’ai eu entre les mains que le tome 1. Et j’avoue que j’ai vraiment bien accroché. De prime abord le manga intrigue, l’édition est soignée et très … rose… en effet pas de noir et blanc classique ici, mais du rose et blanc qui donne une ambiance acidulé à ce manga. Le style graphique est original, très fluide presque proche de certains comics, les trais sont nets et forts. Les cadrages sont habiles, l’immersion vraiment totale si tant est que l’on accepte de se preter au jeu. Coté scenario, le premier tome fait surtout office de teaser, on a vraiment (ou j’ai vraiment) envie d’en savoir plus. L’ambiance est très rock’n’roll et colle parfaitement à ce road trip sanglant. Au cours de mes recherches sur Bambi et son géniteur Atsushi Kaneko j’ai pu lire qu’on le considérait comme le « Tarantino du Manga », gage de qualité? à vous de voir.
Quoiqu’il en soit une bonne decouverte plutot tardive car le premier tome semble être sorti des presses d’IMHO en 2006, mais savoureuse découverte si il en est. Vous trouverez quelques planches (issue du site de l’éditeur) ci dessous. A noter, une interview interessante de l’auteur sur le site d’arte.
Comarin

4 Réponses to “Après son papa, c’est Bambi qu’on essaie de tuer…”

  1. elgaman Says:

    m’a l’air vraiment sympa ce manga! J’en avais jamais entendu parler. CE sera ma prochaine série! J’adoooore

  2. Comarin Says:

    ahahah, pareil, je l’avais même jamais vu, pourtant visualement il attire (ou repousse) vraiment !!!
    On me l’a offert et pour les nancéens ça viendrait d’un dealer de japonisaiserie de la rue saint nicolas (j’ai un doute sur le nom de la rue merde, gre me pourri, c’est quoi le nom du prolongement de la rue des doms ?).

  3. elgaman Says:

    rue St nic’ c’est ça!
    C’est le 9ème art? Ils sont les seuls à le fourguer? C’est bizarre

  4. comarin Says:

    ça vient du 9eme art, mon exdealer officiel, ici à gre je l’ai jamais vu chez Glenat (la librairie, mais qui ne fait pas que du glénat)… C’est le bon franck qui l’a conseillé pour moi à mon acheteuse de cadeau ^_^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :