Eldorado

Bouli Lanners, réalisateur et acteur principal : culte. On ne peut pas l’oublier et le fait qu’il soit aussi aux commandes des caméras, ça renforce d’autant plus son charisme si particulier. En 3 mots, Yvan – en passe critique d’un âge et d’un train de vie moroses – rencontre Elie jeune looser dupère absolument inoffensif mais en contraste absolu, d’une tout autre génération. On prend les 2, on les confronte et on part joyeux avec eux dans un road-moovie irréel à travers la Belgique (qu’on aura d’ailleurs le plaisir de découvrir). Absolument planant, simple, touchant, drôle et tellement original qu’on aura envie de serrer fort Lanners dans nos bras pour le remercier. Une belle œuvre intimiste qui vaut le détour. Seul bémol : un final assez difficile à conclure et donc, on reste peut-être un peu sur notre f(a)in(m). Même si, on n’attend pas grand chose si ce n’est de l’air pur et frais comme il est en distribué à foison.
Très bon esprit.

Plus d’infos sur ce film

C.

Une Réponse to “Eldorado”

  1. elgaman Says:

    Il a l’air vraiment terrible ce vieux road movie… DOmmage que la fin soit décevante!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :