L’échange (Changeling)

Dernière réalisation de Clint Eastwood, L’échange est adapté d’une histoire vraie. Qui plus est, une sombre histoire. Un film censé être émotionnellement riche.
L’histoire, qui se déroule dans les années 30, raconte la douleur pour une mère de perdre son enfant disparu sans laisser de trace. Une mère qui n’admettra jamais que le sort de son enfant puisse être cellé sans qu’on ne l’ait retrouvé. Dans son obstination, cette mère devra faire front à nombre de difficultés, d’épreuves presque aussi insupportables les unes que les autres.
Si l’on pouvait distinguer deux parties au film (c’est mon sentiment), je pourrai dire que c’est la première qui m’a le plus intéressé par son intensité. La seconde, faite de batailles politiques et juridiques m’a en effet ennuyé plus qu’autre chose. A se demander si elle était utile…

Très bien réalisé, le scénario reste assez lent et monocorde. On ne joue que sur l’émotion. Une seule émotion, d’ailleurs: celle de cette mère très bien jouée (certes) par Angelina Jolie qui rêve chaque jour de retrouver son enfant. Malheureusement, pas un plan (ou presque) n’est filmé sans des larmes de tristesse qui coulent sur ses joues. Un film « lacrimonial » qui a ce côté irritant et qui empêche même d’apprécier le visionnage.
Mais aux litres écoulés s’ajoutent la musique. Exaspérante. Un solo de piano qui revient toutes les deux minutes jouant les mêmes quatre notes en boucle. L’idée avait été correctement exploitée dans Million Dollar Baby (d’ailleurs en 2 parties lui aussi) car elle contre-balançait un film parfois violent et toujours courageux. Mais ici, c’est too much. Les larmes s’autosuffisent largement.
En résumé, l’ambiance est à faire pleurer dans les chaumières, ce qui est tout à fait détestable. Personnellement, ces artifices ont totalement court-circuité le film auquel je n’ai pas du tout adhéré une seconde. Je n’ai pas été touché de A à Z. Sentimentalement nul. Hors de portée.
Mis à part les quelques rebondissements plaisants de la première partie, j’ai l’impression d’être passé à côté. J’ai la prétention de penser qu’il faut être mère pour apprécier à sa juste mesure ce film larmoyant… Chose qui ne m’arrivera jamais!
E.

Plus d’infos sur ce film

5 Réponses to “L’échange (Changeling)”

  1. C. Says:

    Oui bon l’ai vu aussi hier et… je ne serai p’tet pas aussi radical que toi même si ce que tu dis est vrai. Angelina est – dans ce rôle – jolie (pour une fois) et c’est vrai qu’elle se démarque de tous ses autres rôles. L’histoire quant à elle a le mérite d’être assez dingue. Mais c’est long oui et parfois pathétique (surtout la musique !).

    Impression globale mitigée également. C’est un film pour… les femmes – sans doute.

  2. E. Says:

    ouais, je suis toujours radical! C’est tellement bon ! Néanmoins, je n’ai pas trop aimé même si ce n’est pas un mauvais film non plus

  3. Anonymous Says:

    Ravie de t’entendre dire que ce n’esgt pas un mauvais film quand même!
    Personnellement, je n’ai pas pleuré une seule seconde et dieu sait que je suis émotive: c’est qu’il devait manquer quelquechose de sincère dans ce film , de moins romancé…
    J’ai été choquée de voir toutes ces images de violence sur enfants et je ne pense pas qu’il était nécessaire de les décrire autant; de plus, le meurtrier est limite « pardonné » par sa folie à la fin du film et çà n’est pas acceptable de tourner les choses de cette manière.
    Ce que j’ai bien apprécié ce sont les décors, l’époque, le jeu d’angelina jolie, enfin, tout suaf l’histoire!

  4. C. Says:

    Etrangère F : je ne sais pas si on peut réellement dire qu’il a été pardonné. Eastwood a fait dans une nuance assez subjective, comme il a l’habitude de faire mais je ne pense pas qu’il faille l’interprêter comme ça.

    Quant à l’émotion (absente), oui trop romancée pour sûr !!

  5. E. Says:

    J’aurai dû écrire une critique comme la tienne! Elle est très juste et traduit bien mon ressenti. Pas mauvais mais y a encore du travail…

    Après, c’est vrai que c’est qd même ambigüe la relation au criminel et c’est vrai aussi que c’est la façon de faire de CE. Mais l’essentiel c’est que cet enc*** finisse pendu comme un chien. Ha! Ha!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :